Echinodermes fossiles:



Les échinodermes, littéralement (du Grec) "peau épineuse", sont des animaux exclusivement marins, à symétrie radiale (d'ordre cinq chez les oursins = Pentaradiés), et dont le squelette est formé d'une multitude de "plaques" (Oursins), "osselets" (Astéries), "entroques" (Crinoides) ou "sclérites" (Holothuries). Celles-ci peuvent donc être internes (endosquelette) ou externes, associées ou dissociées.

Les côtes du Boulonnais fournissent de nombreux fossiles d'oursins (surtout réguliers), des fragments de tiges de crinoides et des osselets d'étoiles de mer , principalement d'Astropecten (résistants à l'érosion) et souvent isolés ou pour le moins dissociés.
Les Ophiures aux bras très graciles et fragiles sont des fossiles rarissimes.
Il ne semble pas y avoir trace de découverte de sclérites de concombres de mer dans la littérature paléontologique du Boulonnais alors que ceux-ci ne sont pas rares dans l'oxfordien Anglais distant d'une trentaine de kilomètres environ.
Cela est probablement lié à un attrait tardif pour les microfossiles, les éléments du squelette des Holothuries avoisinant le tiers de millimètre en général.
Ce site présente d'ailleurs un seul scérite fossile d'Holothurie qui peut être attribué avec une quasi-certitude au genre Rhabdotites.