Cliquer pour voir l'adresse Suggestions, informations, images de vos fossiles, aides à la détermination... sont les bienvenues ! Os Jurassique Les OS Retour [Fossiles Jurassique] Sommaire FOSSILES

   Fossiles > Invertébrés > Echinodermes > Astéries > Astropecten
Astéries : Astropecten fossiles
 
Cliquez sur 1 image pour l'agrandir.
   
Classe ASTEROIDEA, Sous-classe EUASTEROIDEA, Ordre PHANEROZONIDA, Sous-ordre PAXILLOSIDA, Famille ASTROPECTINIDAE, Genre ASTROPECTEN -
 
   

  • Classe ASTEROIDEA :
    Burmeister, 1837 :
Les ASTERIES regroupent les animaux à:
"CORPS suborbiculaire, déprimé, divisé dans sa circonférence en angles, lobes ou rayons disposés en étoile.
FACE INFERIEURE des lobes ou des rayons munie d'une gouttière longitudinale, bordée de chaque côté d'épines mobiles et de trous pour le passage de pieds tubuleux et rétractiles.
BOUCHE inférieure et centrale, dans le point de réunion des sillons inférieurs."
 
  • Sous-classe EUASTEROIDEA :
"Les deux rangées de PLAQUES ambulacraires se correspondent, la plaque madréporique est dorsale."
 
  • Ordre PHANEROZONIDA :
    Sladen, 1839 :
"Les PLAQUES marginales sont proéminentes et forment deux rangées contigues;
BRANCHIES seulement dorsales;
Deux rangées AMBULACRAIRES;
PEDICILLAIRES nuls ou sessiles."
 
  • Sous-ordre PAXILLOSIDA :
    Perrier, 1884 :
"DISQUE couvert de paxilles, portion centrale du corps élevée en une bosse arrondie;
PEDICILLAIRES en pince, simples.
MARGINALES bien développées."
 
  • Famille des ASTROPECTINIDAE :
    Müller et Troschel :
La description provient de l'ouvrage de WRIGHT dédié aux astéries:
"CORPS en étoile applati sur ses deux côtés.
LES BRAS sont étroits, allongés et bordés d'une ou deux rangées d'ossicules marginaux.
LES PLAQUES ventrales sont toujours épineuses et les dorsales, lorsqu'elles sont présentes, sont couvertes de granules qui sont plus ou moins de même nature.
Les étroites RAINURES AMBULACRAIRES présentent deux rangées de trous pour le passage des pieds tubulaires.
La surface supérieure de l'astérie, entre les plaques marginales, est couvert de paxilles (série de piquants disposés au bout d'une épine) étroitement liées entre elles, et la face inférieure est remplie de petites épines disposées en rangées régulières."
 
  • Astropecten :
    Müller et Troschel, 1842 :
"CORPS en étoile applati sur ses deux côtés.
Deux rangées de larges PLAQUES MARGINALES sur le côté. La série inférieure est pourvue d'écailles à l'aspect épineux, dont la taille augmente depuis l'intérieur vers l'extérieur, et se termine en longues épines mobiles.
LES PLAQUES MARGINALES dorsales sont couvertes de granules, qui souvent deviennent épineux et parfois portent des épines.
La partie supérieure applatie du corps et des bras est abondamment couverte d'appendices, leurs sommets sont couronnés de groupes d'épines minuscules (ce sont les "paxilles")."
Il faut ajouter comme caractéristique du genre l'absence d'anus. Les osselets latéraux des bras ont la "forme d'un triangle rectangle dont le plus grand côté est une courbe" (Vadet).
Au sein du genre Astropecten, le différenciation des espèces s'opère principalement sur des critères de taille, de forme et d'ornementation des bras et des osselets.
Les Astropectinidae sont très abondantes dans certaines couches du Boulonnais, les osselets isolés, souvent fortement usés, sont courants aux pieds des falaises du fait de leur grande réistance. C'est en général le genre le mieux représenté du Jurassique supérieur.
 
Astéries fossiles: Astropecten du jurassique Boulonnais 
jast001.jpg (33 Ko)
Dim(mm):
osselet
lo = 6,5
La = 4
Astéries fossiles: Astropecten du jurassique Boulonnais 
jast001a.jpg (35 Ko)

Sur certains des osselets dissociés de ces deux photos, on peut apercevoir une série de tubercules saillants organisés en une seule ligne sur la partie courbe (ou supérieure) des osselets.
 

 
Astéries fossiles: Astropecten du jurassique Boulonnais 
jast004.jpg (22 Ko)
Dim(mm):
lo = 6,9
La = 4,6
Dim 2:
lo = 6
La = 3,3

Deux osselets fossiles isolés tels qu'on les trouve le plus communément dans les gravillons aux pieds des falaises.
 

 
  • Astropecten martis:
    H-E Sauvage :
Description de l'inventeur de cette espèce:
"Espèce à cinq RAYONS terminés en pointe aigüe, nullement étranglés à la base, se rétrécissant très régulièrement suivant un ANGLE de vingt degrès, se détachant du disque sous un angle de près de cinquante degrès.
Angle intermédiaire des rayons obtus;
PLAQUES MARGINALES allongées transversalement, près de deux fois plus longues que larges, alternativement plus larges au bord externe et au bord interne, au nombre de 35 pour chaque côté de rayon, soit de 70 environ pour chaque rayon.
Ces OSSELETS sont presqu'aussi larges à la face dorsale qu'à la face ventrale;
Osselets très fortement inclinés en bas et en dehors à l'extrémité des bras, couverts de granules assez proéminents, assez nombreux, épars, sans ordre.
DISQUE assez large; Partie centrale étant à peu près dans la proportion de un à trois et demi par rapport aux rayons."
 
Astéries fossiles: Astropecten du jurassique Boulonnais COPYRIGHT P.TITREN 
jtitw1.jpg (41 Ko)
Dim(mm):
d = 140
l bras :
60
Astéries fossiles: Astropecten du jurassique Boulonnais COPYRIGHT P.TITREN 
jtitw1a.jpg (51 Ko)

[ Astropecten: vue dorsale et vue globale ; détail du Pentacrinus: page Crinoides ]

Très belle association d'Astropecten martis (déterminée par Mr G.BRETON) avec un Pentacrinus beaugrandi, tous deux en connection, du Tithonien.
Tous mes remerciements à Mr P.TITREN pour me permettre de présenter un tel spécimen.

 

 
Astéries fossiles: Astropecten du jurassique Boulonnais COPYRIGHT P.TITREN 
jtite1.jpg (36 Ko)
Dim(mm):
d = 135
l bras : 50

[ vue dorsale ]

Autre Astropecten martis, toujours du Tithonien et de la collection P.TITREN, légères restaurations.
 

 
Astéries fossiles: Astropecten du jurassique Boulonnais COPYRIGHT P.TITREN 
jtit022.jpg (47 Ko)
Dim(mm):
plaque:
La ~ 280

[ toutes en vue ventrale ]

Astropecten martis de la collection P.TITREN, restaurations de certaines extrémités de bras.
La présence de "lentilles argileuses" permettant de trouver des spécimens isolés le long des côtes du Boulonnais est connue depuis plus d'un siècle mais la découverte de telles concentrations y est très récente.
 

 
Astéries fossiles: Astropecten du jurassique Boulonnais COPYRIGHT P.TITREN 
jtit027.jpg (49 Ko)
Dim(mm):
plaque:
La ~ 270

[ vues ventrales sauf l'astérie en haut à droite en vue dorsale ]

Une autre plaque impressionnante d'Astropecten martis, toujours de la collection P.TITREN, des restaurations.
Plus de cent spécimens ont été extraits du même endroit, une telle mortalité de masse révélant de fortes paléodensités locales.
La qualité de la préservation, les positions des bras et les expositions similaires (ici ventrales) excluent en effet l'hypothèse d'une accumulation résultant d'un déplacement post-mortem.
 

 
  • Astropecten sp:
jtitdA01.jpg 
jtitdA01.jpg (48 Ko)
Dim(mm):
d = 13,6

[ vue dorsale ]

Petite Astropecten complète, non restaurée ou consolidée car provenant d'une strate indurée.
Un don précieux de P.TITREN.
 

 
Astéries fossiles: Astropecten du jurassique Boulonnais COPYRIGHT P.TITREN 
jtitw2.jpg (50 Ko)
Dim(mm):
d = 115
l bras : 45

[ vue ventrale ]

Magnifique Astropecten en vue ventrale, de la collection P.TITREN avec un gros plan des alignements d'épines sur les osselets marginaux, les sillons ambulacraires dégagés et, au centre du disque, les cinq paires de pièces buccales angulaires (formes triangulaires).
 

 
Astéries fossiles: Astropecten du jurassique Boulonnais COPYRIGHT P.TITREN 
jtit032.jpg (40 Ko)
Dim(mm):
d =

[ vue dorsale ]

Un "empilement" de trois Astropectens, à nouveau de la collection P.TITREN.
Cette disposition particulière, liée à la reproduction, peut toujours être constatée pour les espèces actuelles du genre Astropecten.
 
 Début de page