Reptiles: Vertèbres fossiles:



Ce sont principalement les vertèbres d'Ichthyosauriens et de Sauroptérygiens que l'on retrouve au pied des falaises. Les vertèbres de Crocodiliens sont plus rares et celles de Dinosauriens ne sont qu'exceptionnellement découvertes.

Les vertèbres fossiles se résument le plus souvent à l'état de centra ( plus ou moins usés ) car soit les apophyses:
  1. ont été cassées ( milieu marin côtier agité ),
  2. n'étaient pas soudées au centrum de la vertèbre:
    1. cela caractérise le stade juvénile,
    2. pour les Ichthyosauriens, même au stade adulte, les apophyses restaient liées aux vertèbres par du cartilage et/ou des tendons.

Il n'est pas aisé de déterminer les fossiles de centra isolés : pour pouvoir les différencier, il convient tout d'abord de connaître les principaux termes permettant de les décrire:

Terminologie anatomique d'une vertèbre :

Les shémas proviennent majoritairement de divers ouvrages d'Owen et sont tous libres de droits.

   ( 49 Ko ) Anatomie Vertèbres ( 49 Ko )   Cliquez sur chaque image pour voir la totalité   Types de centrum ( 5 Ko ) ( 5 Ko )

Diagramme d'aide à la détermination des vertèbres du boulonnais [ Extrait ] :

             Voir tout le tableau ( 48 Ko ) Cliquez pour voir la totalité ( 48 Ko )

Il faut considérer ce diagramme comme un premier outil qui permet de déterminer plus ou moins finement les vertèbres fossiles les plus courantes. Celui-ci est en effet incomplet dans la mesure ou j'ignore certains caractères distinctifs ( Crocodilien / petit Dinosaurien par exemple ).

Pour les fossiles d'os de reptiles terrestres, qui nécessitent un transport post-mortem par une rivière, les vertèbres sont sur-représentées car les os les moins denses sont le plus aisément transportés.
Cependant, la colonne vertébrale est la dernière à se désarticuler, ce qui expose plus longtemps les vertèbres aux différentes sources d'érosion ou d'éclatement ( pluie, gel, bactéries... ).
Pour connaître les conditions optimales de préservation des os ainsi que toutes les causes de leur possible déterioration, la consultation du périodique "pour la science" de fevrier 2002 est très interessante.

 Début de page