Cliquer pour voir l'adresse Suggestions, informations, images de vos fossiles, aides à la détermination... sont les bienvenues ! Plans du site:           Poissons          Reptiles

   Fossiles > Vertébrés: Poissons > Dents > Poissons Lepidotes
Poissons osseux : Dents de Lepidotes
 
Cliquez sur 1 image pour l'agrandir.
   
Classe OSTEICHTHYES, Sous-classe ACTINOPTERYGII, Infra-classe HOLOSTEI, Ordre SEMIONOTIFORMES, Sous-ordre SEMIONOTIDEI, Famille SEMIONOTIDAE, Genre LEPIDOTES -
 
LEPIDOTUS  
  • Classe OSTEICHTHYES :
    Huxley, 1880 :
"SQUELETTE osseux, présentant un OPERCULE,
ECAILLES osseuses (dermiques)."
 
  • Sous-classe ACTINOPTERYGII :
Les nageoires sont soutenues par des RAYONS.
 
  • Ordre SEMIONOTIFORMES :
"BOUCHE petite, nombreux os infraorbitaux;
DENTS le plus souvent broyeuses, en particulier sur les os du palais;
Os de la tête et ECAILLES épais, ces dernières étant le plus souvent rhombiques;
Le SQUELETTE axial comprend des vertèbres non ossifiées ou en (demi) anneaux; Le bord dorsal du corps est en général déprimé sous la nageoire dorsale;
Les NAGEOIRES présentent des fulcres très développés."
 
  • Famille SEMIONOTIDAE (Lepidotidae, Dapedidae) :
Cette famille est caractérisée par l'aspect plus ou moins fusiforme du corps.
 
  • Lepidotes (Lepidosaurus, Scrobodus, Sphaerodus) sp :
    Agassiz, 1832 :
( Europe: Trias sup. - Crét. inf. )
Les Lepidotes font partie des poissons Ganoïdes de la classification d'AGASSIZ qui était fondée sur les ECAILLES ( dont la structure en lamelles est recouverte d'une couche d'EMAIL brillant );
"La NAGEOIRE DORSALE est centrale;
Les OS DU CRANE peuvent présenter une forte ornementation."
Ils sont abondamment représentés dans le Boulonnais principalement au travers de dents, vertèbres et écailles isolées.
Les dents sont soit rondes, hémisphériques et à surface totalement lisse, soit pointues, de petite taille et avec une racine de section ronde; enfin, une dernière forme non représentée ici, présente un profil "en forme de faucille" qui résulte de l'un des bords de la couronne fortement évidé.
Les Lepidotes sont aussi représentés en Afrique, Amérique du Nord et Inde de l'est.
Ils pouvaient atteindre une grande taille ( 1,7 mètre ), peuplaient les lacs et mers peu profondes et se nourissaient de crustacés.
 
Dent fossile de Lepidotes ( Lepidotus ) du jurassique Boulonnais 
jden035.jpg (31 Ko)
Dim(mm):
lo = 9
La = 6,5




2 dents marginales styliformes de section ronde, la couronne est en forme de "pointe mousse" plus ou moins allongée.




 
Dent fossile de Lepidotes ( Lepidotus ) du jurassique Boulonnais 
jden068.jpg (21 Ko)
Dim(mm):
lo = 6
La = 3
 
Dent fossile de Lepidotes ( Lepidotus ) du jurassique Boulonnais 
jden119.jpg (34 Ko)
Dim(mm):
lo = 7,2

Ce type de dent marginale (assez courant dans les grés de la Crêche) présente deux "enfoncements" très prononcés juste sous le collet, l'un sur la face labiale et l'autre sur la linguale.

 
Dent fossile de Lepidotes ( Lepidotus ) du jurassique Boulonnais 
jden029.jpg (12 Ko)
Dim(mm):
lo = 1,95
La = 0,67
e = 1,25

Forme typique d'une dent marginale de Lepidotes: de forme très aplatie, la couronne est inclinée (ici, d'environ 50°) par rapport au prolongement de la racine.
Ces dents sont toujours de très petite taille, de l'ordre de 2 à 3 millimètres.
 
Dent fossile de Lepidotes ( Lepidotus ) du jurassique Boulonnais 
jden120.jpg (16 Ko)
Dim(mm):
lo = 3,1
La = 1,45
e = 1,1

Une autre dent marginale de Lepidotes aux formes beaucoup plus arrondies ce qui se traduit par une grande largeur par rapport à la dent précédente, toutes proportions gardées.
Certaines dents présentent "un renflement faisant saillie à la base du crochet", ce qui les rend quasi-indifférentiables des dents de Stephanodus, mais la présence de ce genre dès le Jurassique supérieur n'est pas avérée et la forte variabilité de forme des dents marginales de Lepidotes conduisent à privilégier ce dernier genre (cf "Nouveaux restes de vertébrés du Jurass. terminal du Boulonnais").
 
Dent fossile de Lepidotes ( Lepidotus ) du jurassique Boulonnais 
jden038.jpg (28 Ko)
Dim(mm):
lo =
La =
e =


 

 
  • Lepidotes maximus / Scheenstia maximus [SYN] ( L. giganteus, Sphaerodus gigas ) :
    Wagner, 1863:
 
Dent fossile de Lepidotes maximus du jurassique Boulonnais 
jden081.jpg (13 Ko)
Dim(mm):
lo = 6,6
La = 16,3
Dent fossile de Lepidotes maximus du jurassique Boulonnais 
jden081a.jpg (34 Ko)

Dent fossile de forme hémisphérique (source de l'ancienne dénomination "Sphaerodus"), adaptée au broyage, elle est de type "durophage".
Son grand diamètre et sa strate de provenance permettent de l'attribuer à Lepidotes maximus.
Je mentionne le nom Scheenstia maximus en synonymie, celui-ci étant trop récent (López-Arbarello & Sferco, 2011) pour en évaluer la pertinence (validation par la communauté scientifique).
Attention, à la confusion possible des petites dents de Lepidotes avec un débris de toit crânien de Pycnodonte.
 

 
  • Dents de SEMIONOTIFORMES :
Dent fossile de Semionotiforme du jurassique Boulonnais 
jden032.jpg (18 Ko)
Dim(mm):
lo = 3
La = 4,2




Deux dents broyeuses déterminées par Mr G.LEPAGE.




 
Dent fossile de Semionotiforme du jurassique Boulonnais 
jden030.jpg (25 Ko)
Dim(mm):
lo = 5,3
La = 4,5
 
 Début de page